2013 : Annus horribilis pour la France

L’année en cours s’annonce catastrophique pour la France. La Commission européenne vient en effet de dévoiler ses prévisions annuelles pour les 27 pays de l’Union européenne. Verdict : l’Hexagone devrait enregistrer une croissance quasi nulle cette année.

Chômage en hausse

Jusqu’ici relativement épargnée par la crise par rapport à ses voisins européens du sud, la France va connaître cette année une phase de grand marasme économique, d’après les chiffres publiés par la Commission européenne. D’après cette institution, la croissance française ne devrait pas dépasser 0,1 % pour cette année.

Cette croissance anémique ne manquera pas d’avoir des conséquences sur le marché de l’emploi du pays. Selon la Commission européenne, le chômage atteindrait 10,7 % de la population active fin 2013. Toujours d’après Bruxelles, ce taux évoluerait aux alentours de 11 % en 2014.

La Commission européenne prévoit également un déficit public en hausse pour la France

La Commission européenne indique par ailleurs que l’État français aura des difficultés à atteindre ses objectifs de réduction du déficit public cette année. Celui-ci devrait franchir le seuil autorisé de 3 % du Produit intérieur brut fixé par le traité européen pour s’établir à 3,7 %. En 2012, la France avait déjà largement franchi ce seuil avec un déficit de 4,6 %. Pour l’année prochaine, la Commission prévoit un déficit qui monterait à 3,9 % du PIB.

Les discussions qui vont avoir lieu dans les prochaines semaines entre la Commission européenne et les États européens, dont la France, s’annoncent houleuses compte tenu de ses prévisions. Bruxelles pourrait en effet demander à Paris de revenir en dessous du seuil maximum fixé en 2014 sous peine de sanctions. Si effectivement les choses se passaient ainsi, la France serait dans l’obligation de trouver au moins 20 milliards d’euros dans les prochains mois pour redresser ses comptes.

Le stock option en trading
Google travaille actuellement sur son smartphone